Médiumnité et magnétisme

Description de la Médiumnité et du magnétisme selon l'écoute imaginaire

Médiumnité et magnétisme : Selon l'approche de l'Écoute Imaginaire

Le marquis de Puységur décrivit en 1784 un nouveau comportement magnétique qu’il appelle le somnambulisme. Cet état se caractérise par «...une apparence de sommeil pendant lequel les facultés physiques paraissent suspendues mais au profit des facultés intellectuelles; on a les yeux fermés, le sens de l’ouïe est nul. Il se réveille seulement à la voix du Maître.....Ces malades en crises qu’on nomme Médecins, ont un pouvoir surnaturel, par lequel, en touchant un malade qui leur est présenté (...), ils sentent quel est le viscères affecté (..) et indiquent à peu près les remèdes convenables. (..)» Cet état est suivi d’amnésie:

«Ces médecins qui, pendant quatre heures, ont touché des malades, ont raisonné avec eux, ne se souviennent de rien, de rien absolument. (..) Le temps qui s’est écoulé depuis leur entrée dans la crise jusqu’à la sortie est, pour ainsi dire, nul (..)» Le somnambulisme possède une connaissance de l’avenir, des pensées non exprimées, retour dans le passé, connaissances techniques jamais apprises, etc.

La particularité de cet état reconnu par Puységur va entraîner une scission chez les magnétiseurs, d’un côté les magnétiseurs qui se limitent à l’exploitation de la lucidité et de l’instinct thérapeutique pour aider et de l’autre côté les magnétiseurs spiritualistes qui reconnaissent le somnambulisme comme étant l’expression d’un phénomène surnaturel. Il n’en faudra pas plus pour que le phénomène somnambulique soit associé à la prise de possession du cops du magnétisé par une entité donnant naissance au spiritisme et à tous ces excès.

Extrait du livre : L’Écoute Imaginaire de Sylvain Bélanger et Fabienne Scott, Édition Quintessence, 2004
 
Copyright 2008, Sylvain Bélanger, Écoute Imaginaire, www.ecouteimaginaire.com, Montréal, Québec, Canada

Retour au lexique - Page d'accueil