Intuition

Description de Intuition selon l'écoute imaginaire

Intuition : Selon l'approche de l'Écoute Imaginaire

Le mot intuition signifie, étymologiquement, « regarder à l’intérieur, contempler ». Il est donc admis que l’intuition se développe à l’aide de méditations dirigées vers l’écoute de son monde intérieur et l’observation du monde extérieur dans le but de faire émerger une connaissance nouvelle. L’intuition se définit comme un acte de compréhension qui a lieu sans qu’un raisonnement soit mis en œuvre. L’intuition dirigée vers soi peut également être appelée « prémonition, sixième sens, impression, rêve éveillé, visualisation créatrice, etc. ». Lorsqu’elle est dirigée vers les autres, elle est nommée, plus mystérieusement, « voyance, clairvoyance, médiumnité, canalisation ». L’utilisation de l’intuition pour soi ou pour les autres permet d’accéder à des informations qui vont aider à orienter, diriger et prendre les bonnes décisions. Bien comprise, l’intuition est accessible à tous et n’a pas à être associée à des pouvoirs magiques ou spirituels. Elle peut également se manifester inconsciemment et on l’exprimera alors par des expressions comme : « j’ai eu une inspiration », « un flash », « une idée géniale », etc. Voici les différents types d’intuition :

L’intuition instinctive
Ce type d’intuition se produit lorsque nous agissons de façon instinctive pour nous rassurer, sans trop savoir les raisons qui nous poussent à agir ainsi. Cette sorte d’instinct se manifeste à nous avec force et entraîne souvent des actions impulsives et irrationnelles. Vous décidez, par exemple, de ne pas suivre le trajet habituel pour vous rendre au travail parce que vous ressentez comme une angoisse. Vous apprenez ensuite qu’un très grave accident s’est produit et que si vous aviez pris le chemin habituel vous y auriez probablement perdu la vie.

L’intuition sensitive
L’intuition peut aussi se développer grâce à des techniques ou à des outils qui ont pour but de stimuler une réponse sensitive dans le corps. Il existe plusieurs techniques permettant le développement de l’intuition sensitive. La radiesthésie, par exemple, permet à l’inconscient de faire bouger un pendule par le biais des impulsions nerveuses. Le radiesthésiste peut déduire, selon le mouvement du pendule, si la réponse de l’inconscient est affirmative ou négative. La kinésiologie repose sur l’hypothèse que le corps est intelligent et qu’il réagit subtilement pour exprimer ce qu’il désire ou ce dont il a besoin. En fait, le kinésiologue évalue, lui aussi, la réponse inconsciente de la personne testée. Il teste la résistance physique du bras ou de la jambe pour mesurer les impulsions nerveuses que l’inconscient produit. En résumé, un bras « à résistance faible » indique une réponse plutôt négative et un bras « à résistance forte » une réponse affirmative. Il faut bien comprendre, ici, que ce type d’intuition repose sur une réponse de l’inconscient. Le développement de l’intuition nécessite un apprentissage afin de découvrir la sagesse qui anime cet inconscient. Il est donc primordial d’évaluer la justesse des réponses que le pendule ou la kinésiologie donnent avant de leur attribuer un pouvoir illimité. Il est également important de préciser que le mode de réponse binaire (oui ou non) est relativement restreint, et que se limiter à des réponses affirmatives ou négatives ne permet pas toujours de saisir toutes les nuances que l’inconscient peut exprimer. De plus, il est important de noter que l’inconscient étant très influençable, la façon dont le thérapeute pose les questions peut, à son insu, orienter le diagnostic et la thérapie.

Rêves intuitifs
Les chamans, ainsi que les peuples de l’antiquité, étaient convaincus que les dieux visitaient leurs rêves. Selon eux, les dieux utilisaient le rêve comme support pour la transmission de solutions pour les problèmes auxquels ils étaient confrontés durant le jour. Carl Gustav Jung, lui, affirme que les rêves possèdent un dynamisme propre qui consiste, à long terme, à corriger les vues trop restreintes de la conscience. Pour lui, les « dieux » des anciens sont des ressources créatrices auxquelles l’être humain est lié par le biais de son inconscient. Ces ressources créatrices se libèrent pendant le sommeil, donnant libre accès à un langage symbolique qui, lorsqu’il est adéquatement décodé, permet d’élargir nos pensées et d’élargir notre champ de compétence. La conscientisation des rêves est fort importante puisqu’elle permet à l’individu de mieux comprendre son processus évolutif. Vous ne parvenez pas, par exemple, à terminer un texte car vous avez toujours l’impression qu’il y manque un élément important. Vous rêvez, durant la nuit, que vous recevez un cadeau de la part d’un de vos anciens enseignants. Au réveil, vous vous sentez léger comme si vous aviez réellement reçu l’absolution de votre enseignant. Vous prenez alors conscience qu’à votre insu, vous exigiez trop de vous-même, car vous aviez l’impression qu’il fallait prouver vos compétences à cet enseignant. Cette prise de conscience, combinée à l’absolution ressentie lors du rêve, vous permet de jeter sur votre texte un regard nouveau et de le terminer.

L’intuition créatrice
Cette intuition se manifeste souvent à partir d’une réflexion, d’une interrogation, d’une étude qui va permettre l’émergence d’une inspiration pouvant nous apporter un regard neuf et créatif. Les manifestations de l’intuition créatrice peuvent arriver instantanément, comme elles peuvent apparaître après une longue réflexion. Habituellement, nous ne nous rendons pas compte de l’intuition qui se manifeste à nous, trop absorbés que nous sommes par notre désir de saisir, de nous approprier l’information reçue. Les exemples de ce type d’intuition sont nombreux chez les inventeurs, les artistes et les chercheurs. Il est en effet fréquent que des créateurs relatent une expérience créative où ils ont eu l’impression d’être inspirés par une source créatrice impossible à localiser en eux-mêmes. Par exemple, le célèbre compositeur Johannes Brahms dit composer sa musique dans un état de semi-transe. Son conscient est temporairement suspendu et les idées se déversent en lui comme s’il était connecté directement avec Dieu. Il ajoute que lorsqu’il atteint cet état la composition de la musique se révèle mesure par mesure. Le romancier Robert Louis Stevenson en est un autre exemple. Il explique que l’ensemble de son œuvre littéraire serait le produit d’un collaborateur invisible.

L’intuition dissociée
L’intuition dissociée se manifeste chez les personnes persuadées que leur intuition est une manifestation extérieure à elles-mêmes. L’intuition revêt chez elles l’apparence d’une énergie, d’une force qui semble provenir de l’extérieur et transmet une information d’aide. Ces personnes recourent de façon systématique à des croyances spirituelles, religieuses ou ésotériques pour expliquer leur expérience. Fréquemment, elles affirment communiquer avec une personne décédée ou des entités spirituelles. Voici apparemment ce qui se passe chez ces personnes. Elles entendent une voix intérieure qui leur prodigue des conseils. Elles sont persuadées que cette voix est la manifestation d’un être à qui elles attribuent un pouvoir, par exemple Jésus. Dans d’autre cas, la voix peut elle-même s’identifier comme provenant d’un être doté d’un certain pouvoir. Chaque fois que cette voix se fait entendre, ces personnes lui attribuent une identité distincte d’elles-mêmes ayant un pouvoir qui les éloigne de leurs ressources créatrices tout en confirmant leurs croyances. Pratiquer l’intuition sans bien comprendre ses mécanismes peut s’avérer très dangereux. L’entité que l’intuitif pense contacter peut être en fait l’expression d’un refoulement ou d’une dimension idéalisée de lui-même qu’il est incapable d’intégrer. L’intuitif va donc inconsciemment manifester, sous la forme d’une soi-disant entité, un comportement refoulé ou idéalisé qu’il ne peut exprimer par d’autres moyens. Il développera une seconde personnalité afin que puisse se manifester le potentiel inconscient qui ne peut le faire autrement. Des égarements importants de la personnalité peuvent alors s’ensuivre. Il est à noter que l’intuition dissociée, si elle est pratiquée de façon consciente, permet d’utiliser l’imaginaire pour créer des énergies psychiques dotées d’une intelligence pouvant élargir la conscience. Cette application sera abordée lors de la présentation de la Dissociation Créatrice.

L’intuition inspirante
L’intuition inspirante se produit lorsque nous nous laissons guider spontanément par un goût, un désir, un « flash » qui nous inspire sans que nous comprenions pourquoi. Habituellement, cet état s’accompagne d’un grand plaisir, voire d’une extase, puisque nous accueillons une dimension de nous-même qui est habituellement refoulée. Dans un tel cas, l’intuition est en quelque sorte un support permettant d’assumer un désir profondément ancré en nous. Ce type d’intuition est souvent bouleversant, car il entraîne des changements profonds dans la vie. Lorsque vous étiez jeune, par exemple, vous ne pouviez exprimer vos talents en dessin car votre entourage critiquait constamment ce que vous dessiniez. Vous exercez aujourd’hui la profession de secrétaire pour gagner votre vie. Vous vivez sans passion et sans grand intérêt dans votre vie. Vous ressentez un ennui profond car vous avez l’impression que rien ne vous intéresse. Puis, un jour, vous retrouvez des amis d’enfance qui vous rappellent combien vous aimiez dessiner. Vous ressentez, malgré vous, un profond plaisir d’entendre vos amis vous rappeler votre passion du dessin. Vous vous sentez reconnu et vous ressentez une envie irrésistible de dessiner. Vous passez tout le week-end à dessiner, ce qui vous fait vivre des moments d’extase. Vous éprouvez également de la colère envers vos parents, comme si vous preniez conscience que vous n’aviez plus à vous soumettre à eux. Vous décidez de retrouver votre passion en vous inscrivant à des cours de perfectionnement en dessin. Vous apprenez aussi à faire la paix avec vos parents car vous vous reconnaissez maintenant le droit de faire ce que vous aimez sans besoin d’approbation.

L’intuition utilisant une technique divinatoire
L’intuition peut aussi être stimulée par l’utilisation d’une technique divinatoire. Les tarots, l’astrologie et la numérologie sont des outils qui permettent l’émergence de l’intuition. Les notions théoriques que nécessite l’apprentissage de ces techniques divinatoires offrent, à l’insu du pratiquant intuitif, un cadre intellectuel lui permettant de faire intervenir son intuition. L’astrologue, par exemple, intègre des notions théoriques sur la signification des signes astrologiques et des planètes qui permettent d’interpréter la carte du ciel de la personne aidée. Lorsque ces données sont bien intégrées, l’astrologue développe une compréhension de l’expérience de vie de la personne, qui dépasse largement les données théoriques apprises. Le piège le plus commun est d’attribuer un pouvoir magique aux arts divinatoires en négligeant le développement de sa propre intuition.

L’intuition intégrée
L’intuition intégrée se manifeste lorsque la personne est consciente du processus créatif qui l’anime et qu’elle peut y avoir recours à volonté. Elle peut ainsi communiquer avec ses ressources créatrices lorsqu’elle le désire pour obtenir des éclaircissements sur son cheminement de vie ou sur celui d’une autre personne. Ce type d’intuition s’acquiert par l’entraînement et la pratique. Il nécessite une certaine rigueur et une expérience de plusieurs années. L’enseignement proposé ici contient les données essentielles pour atteindre cet objectif.

Extrait du livre: Devenez Intuitif, de Sylvain Bélanger et Fabienne Scott. Édition Quintessence, 2003
 
Copyright 2008, Sylvain Bélanger, Écoute Imaginaire, www.ecouteimaginaire.com, Montréal, Québec, Canada

Retour au lexique - Page d'accueil