Hypnose

Description l'Hypnose selon l'écoute imaginaire

Hypnose : Selon l'approche de l'Écoute Imaginaire

Ce mouvement de pensée repose sur l'idée que le véritable agent de la guérison lors de traitements par magnétisme est la volonté et non pas un fluide magnétique. Cette idée donna naissance à l'hypnose qui est l'art d'influencer un individu par la volonté suggestive. Selon le psychiatre Henri F. Ellenberger, la technique de Mesmer (magnétisme curatif) fut ainsi délaissée pour progressivement laisser la place à deux techniques :

– La technique verbale, développée par l'abbé Faria et qui consistait à asseoir le sujet sur un fauteuil confortable et à lui ordonner de dormir. D'autres hypnotiseurs donnaient cet ordre d'une voix plus douce.

– La technique de fixation, développée par le chirurgien James Braid. Celui-ci affirmait que la technique de fixation permettait d'atteindre le même résultat qu'avec le mesmérisme. Cette technique s'inspire de la technique de la fascination qui existait depuis l'ancienne Égypte. Elle consistait à fixer un point immobile ou légèrement mobile, lumineux ou non, ou encore à simplement fixer les yeux de l'hypnotiseur, jusqu'à induction d'un phénomène, selon Braid purement psychophysiologique, qu'il baptisa “catalepsie palpébrale”. La catalepsie expliquait et démystifiait les dimensions magiques et théâtrales qui selon Braid se retrouvaient dans le mesmérisme. Braid nomma le sommeil nerveux obtenu par fixation “hypnotisme”.

Aujourd'hui, l'hypnose s'est développée plus particulièrement grâce aux travaux de Milton Erickson.

Extrait du livre : L’Écoute Imaginaire de Sylvain Bélanger et Fabienne Scott, Édition Quintessence, 2004
 
Copyright 2008, Sylvain Bélanger, Écoute Imaginaire, www.ecouteimaginaire.com, Montréal, Québec, Canada

Retour au lexique - Page d'accueil