Guérison chamanique

Description de la Guérison chamanique selon l'écoute imaginaire

Guérison chamanique : Selon l'approche de l'Écoute Imaginaire

Selon la tradition chamanique, la maladie trouve son origine dans les mondes spirituels. La maladie pouvant provenir d’une manifestation de la colère des Dieux, de sortilèges ou d’un déséquilibre entre le mental, le physique et les esprits. Pour rétablir la santé, le chaman communique avec les esprits en pratiquant des rituels magiques dans un endroit sacré tel qu’une caverne, une source, sommet d’une montagne, etc. Ces rituels ont lieu la plupart du temps la nuit. Il peut également étudier les rêves du malade puisque pour le chaman, le rêve est un enseignant de l’âme. Le but du chaman est d’aider le malade à conscientiser les causes réelles de sa maladie. La guérison dépend donc de la capacité du malade à élargir sa conscience de façon à accéder au nouveau niveau de conscience. L’union que le chaman possède avec l’univers amène un malade à expérimenter un état de conscience différent de lui-même.

Laurence Leshan croit que le chaman est capable de réharmoniser ou guérir le patient en réajustant sa relation dans l’univers. Ceci permet au patient de se reconnaître comme faisant partie de l’unité divine. Les techniques utilisées par les chamans sont très nombreuses. Une des principales techniques utilisées consistent à utiliser ses mains pour effectuer des passes énergétiques afin de rétablir la relation entre l’âme de la personne malade et son corps physique. Le chaman peut ressentir les régions du corps du malade où l’énergie ne circule pas adéquatement. Il peut ainsi ressentir où la maladie, le blocage, le mal fonctionnement se localise. Le chaman place alors ses mains au-dessus de la région et il dirige le pouvoir guérisseur vers la région qu’il a localisé. Il peut également placer ses mains sur la tête et les épaules de la personne malade, ou sur la région du corps qui est reconnu comme étant malade. Il est à noter que le chaman ressent avec ses mains et/ou il possède une aptitude intuitive lui permettant de percevoir les déséquilibres de la personne malade.

Extrait des notes de cours de la formation en Écoute Imaginaire de Sylvain Bélanger, 2008
 
Copyright 2008, Sylvain Bélanger, Écoute Imaginaire, www.ecouteimaginaire.com, Montréal, Québec, Canada

Retour au lexique - Page d'accueil