Bio-circuits de Eeman

Description de bio-circuits de Eeman selon l'écoute imaginaire

Bio-circuits de Eeman : Selon l'approche de l'Écoute Imaginaire

Léon Eeman, pilote de guerre durant les années 1920 et victime d’un grave accident, songea à l’imposition des mains pour améliorer sa santé et celles des autres. Puis il eut l’idée de développer des circuits conçus à partir de plusieurs petits rectangles de cuivre tissés pour régulariser l’énergie dans le corps, d’une façon similaire à l’imposition des mains. Devant le succès de ces circuits, Eeman passa le reste de sa vie à soigner des malades à l’aide de ceux-ci (jusqu’en 1958). Sa technique consiste à utiliser des petites trames de cuivre situées d’une façon précise sur le corps, connectées par un fil de cuivre à des cylindres de cuivre que l’on tient dans nos mains afin de produire une circulation énergétique dans tout le corps et soulager les personnes malades (voir photo p. 16). Eeman observe que les personnes qui utilisent ses circuits ressentent : une relaxation musculaire, une sensation de chaleur, de bien-être, un pouls plus lent et fort, une respiration plus lente et plus profonde, un abaissement de la pression sanguine si elle tend à être haute, une augmentation de la salivation et de la gravité de la voix, etc.

Extrait du livre : Une santé de cuivre de Sylvain Bélanger, Édition Quintessence, 2003
 
Copyright 2008, Sylvain Bélanger, Écoute Imaginaire, www.ecouteimaginaire.com, Montréal, Québec, Canada

Retour au lexique - Page d'accueil